Edmond JOUVE

Citoyen du monde, par Gilles Chevriau

Accueil > Nadaillac-de-Rouge, village du Quercy, et ses environs > Marc du Pouget, marquis de Nadaillac, vient de nous quitter

Marc du Pouget, marquis de Nadaillac, vient de nous quitter

jeudi 8 octobre 2020, par Gilles Chevriau

Les du Pouget sont originaires du Périgord où ils étaient implantés de longue date sur la butte de Domme.
Guillaume du Pouget se fixera à Gourdon suite à son mariage le 23 avril 1440 avec Alamande de la Manrhanie, dernière d’une lignée de marchands gourdonnais qui avaient fourni des consuls à leur ville dès 1288.
Alamande apportera en dot les seigneuries de Nadaillac-de-Rouge et de Nadirat.
Ainsi, les du Pouget de Nadaillac et du Repaire parvinrent à la noblesse dès la fin du 15e siècle grâce à la possession de fiefs importants et suite, dans une certaine mesure, à leurs alliances.
Leurs armes sont : d’or au chevron d’azur, accompagnée en pointe d’un mont de six coupeaux de sinople et ont pour devise : virtus in haeredes.
Une partie importante de la famille (au moins 6 membres) est inhumée dans l’église [1], en particulier Dame Aymée Eléonore de Plas, marquise de Nadaillac, le 22 mars 1731, et Messire François du Pouget, marquis et seigneur de Nadaillac, le 28 avril 1749.
Françoise-Joseph du Pouget, Chevalier de Saint-Louis, fut d’abord inhumé dans le cimetière de Nadaillac, le 12 août 1789, puis intégré dans l’église suite à l’adjonction de la chapelle Saint Pierre en 1885.
Marc du Pouget de Nadaillac s’inscrit dans cette lignée. Dans le livret remise aux participants à la messe des funérailles célébrée en l’église abbatiale Sainte-Marie de Souillac, le 4 août 2020, Brigitte Réauté le décrit ainsi :

"Droit comme un roc
Marc offre, au prime abord,
Le masque austère des esprits rigoureux
Il étudie, organise, travaille
Tenace jusqu’à la colère,
Tenace jusqu’à manquer d’air

Mais derrière, derrière ?
Derrière cette volonté de fer
On découvre un être fluide
Qui glisse dans l’eau,
Qui patine sur la glace
Comme une tentative de liberté
Chez cet homme de devoir"

Qu’il repose en paix dans le petit cimetière de Nadaillac à deux pas du château de ses ancêtres. Courage à son épouse, la Marquise de Nadaillac, née Brigitte du Pouget et bienvenue à Bertrand du Pouget, nouveau marquis de Nadaillac.

Edmond Jouve
Paris, le 3 octobre 2020


[1d’autres au cimetière privé de Picpus à Paris

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.